Une quarantaine de personnes présentes, ce qui constitue une bonne mobilisation pour une réunion préparée en très peu de temps. Il apparaît que la part variable définie dans les composantes a été répartie de façon très différentes voire opposées. Les écarts de prime peuvent être très élevées comme inexistants quand une composante choisit de verser le même montant à chaque BIATSS.

En conclusion, les personnels présents ont senti le besoin de rester en contact et de maintenir la pression. Le SNASUB-FSU, dans une logique unitaire, propose d'organiser un rassemblement le 26 novembre prochain, jour du comité technique, pour exprimer notre désaccord avec un fonctionnement opaque et discrétionnaire dans l'attribution de la part variable.