Monsieur le recteur,

Le SNASUB-FSU souhaite vous interpeller sur la carte des agences comptables. Nous estimons que celle qui a été présentée au groupe de travail en juillet dernier est un projet. Tant que le passage de ce projet n’a pas été soumis pour avis au comité technique académique, il ne peut être mis en œuvre. C’est pourquoi nous nous étonnons de la précipitation avec laquelle les autorités académiques veulent mettre en place rapidement cette carte. Y-t-il urgence ? Nous ne le pensons pas car la discussion qui a commencé en début d’année civile 2016 nous a paru artificielle. Quelles ont été les raisons qui ont obligé un tel débat ? Y-a-t-il eu des dysfonctionnements ? Nous sommes pour une amélioration du service public et nous sommes partisans de la nécessité d’un constat de l’existant avant d’appliquer des règles « mathématiques » quant au nombre d’établissements rattachés par agence comptable. Par contre, nous nous opposons au postulat qu’il y a trop d’agences comptables.

La diminution drastique du nombre d’agences comptables nous inquiètent et inquiètent nombre de collègues, de l’agent comptable aux collègues de catégorie C. Nous pensons possible que la discussion reprenne entre les représentants du personnel et les autorités académiques sur le sujet.

Nous défendons :

- La garantie du maintien du maillage territorial permettant partout le bon fonctionnement de nos établissements et donc du service public, particulièrement dans les zones rurales.

- Les missions de conseil et du contrôle comptables doivent rester dans notre académie au plus proche de l’acte éducatif mis en œuvre dans nos établissements scolaires. Nous appelons à l’unité syndicale, au rassemblement des personnels de catégorie A, B et C pour peser sur vos décisions.

M. le recteur, vous avez parlé du dialogue social à votre arrivée dans notre académie, nous sommes prêts à y participer.