Monsieur le Recteur,

Madame la Directrice,

La FSU s’était mobilisée dans notre académie contre la fusion des académies et les faits nous ont donné raison puisque le Premier Ministre annonçait fin juillet 2015 qu’il n’y aurait pas de telles mesures. Pourtant, nous voici maintenant face à un projet de fusion d’ampleur avec l’unification des CROUS de Caen et Rouen.

Présenté nationalement comme un projet bien avancé, la date de fusion est pourtant reportée d'un an ; le siège du futur CROUS n’est plus arrêté en 2016 mais pour l'été 2017. L’harmonisation est dans une phase exploratoire et parait bien difficile à mettre en œuvre. La FSU s’oppose à ce projet tant il apparaît loin des nécessités de la proximité. Il n'apportera pas d'amélioration du service public pour les étudiants et causera des problèmes de fonctionnement comme nous pouvons le constater dans les services ayant subi la réforme territoriale.

En ce qui concerne le nouveau régime indemnitaire des personnels administratifs, l’ensemble des organisations syndicales le rejette. La ventilation des postes dans différents groupes nous semble injuste, forçant l’individualisation des rémunérations, source de division, mais aussi un moyen de contourner la nécessaire requalification des emplois et des personnels. Ceux-ci ont besoin d’une réelle reconnaissance pour les missions qui leurs sont confiées. Cela passera essentiellement par un vaste plan de requalification de C en B et de B en A.