Le SNASUB-FSU ne participera pas au CTSA du 4 décembre prochain.

Un comité technique spécial académique était prévu ce lundi 4 décembre.

Nous le boycottons. Pour quelles raisons ?

Les services académiques et les conditions de travail des personnels sont gravement remis en cause par des dispositions présentes et à venir :

- suppressions de 200 emplois administratifs en DSDEN et rectorats au budget 2018

- dans le même temps : projet d’ouverture de DSDEN jusqu’à 20h (cf. exposé des motifs de l’article 40 du projet de loi « pour un Etat au service d'une société de confiance »)

- décret du 6 novembre 2017 qui autorise la gestion commune de plusieurs académies par un seul recteur, facilitant les mesures de réductions des services et des personnels.

- circulaire du 26 septembre 2017 du Premier ministre (Programme Action Publique 2022) qui affiche sa volonté de proposer des glissements de missions entre services publics, y compris vers les collectivités publiques), des « transferts au secteur privé, voire des abandons de missions » pour l’ensemble des services de l’Etat.

Nous manifestons aujourd’hui notre mécontentement avec cette orientation générale.

Ce sont toujours les personnels humbles, les invisibles, qui sont attaqués dans l’indifférence la plus complète. RAS LE BOL !



Le SNASUB-FSU œuvre au contraire pour des conditions de travail dignes, la stabilité de l’emploi, le respect du savoir-faire de chacun.