Sur instruction du procureur de la République de Caen, une enquête judiciaire a été ouverte dans ce dossier. Elle est menée par l’antenne caennaise de la police judiciaire depuis mai 2017. Elle fait suite à des dépôts de plainte d’une douzaine de personnes, femmes et hommes, qui toutes se disent toutes victimes de « harcèlement » de la part de Stanislas Hommet. Certaines d’entre elles ont déjà été auditionnées. Un collectif d’une trentaine de personnes s’est constitué pour les soutenir.

(extrait d'un article de Ouest-France du 10.11.17)