Le rôle d’Eurogroup

Le Recteur redit que la fusion est une possibilité mais ce n’est pas forcément l’avenir. La société Eurogroup avait produit un document et l’erreur a été de mettre le logo du ministère de l’éducation nationale sur un document de travail interne à l’académie. Aujourd’hui il n’y a plus de mission d’accompagnement des académies par Eurogroup.

L’ESPE de Rouen en attente d’un Directeur

Suite a une intervention de la FSU, le Recteur indique : il n’y a aucun problème de certification des étudiants de l’ESPE bien que le directeur élu en octobre 2017 n’ait pas été validé par le ministère. Il n’y aura pas de fusion des ESPE de Caen et Rouen. Pourtant, les étudiants et les enseignants restent inquiets : http://www.paris-normandie.fr/actualites/societe/education/exasperation-a-l-ecole-des-enseignants-a-rouen-sans-directeur-depuis-six-mois-PP12846485

Rapport sur la plateforme de gestion des moyens second degré de Caen

Le recteur répond qu’il n’y a pas de rapport et qu’il n’a reçu qu’un appel téléphonique de la personne en charge de l’étude. En conséquence de quoi, il n’est pas possible de donner satisfaction à la demande d’obtention d’un rapport inexistant. Après avoir reformulé la demande sous la formulation de la note de synthèse, et non plus d’un rapport, la secrétaire générale du rectorat de Caen répond que le document ne sera pas communiqué.

Services administratifs

Deux séminaires ont eu lieu avec Eurogroup. Le premier était le 18 janvier au cours duquel le fameux document du cabinet de conseils a été diffusé. Le 28 mars, un second séminaire constituait un bilan d’étape et clôturait l’action d’Eurogroup. Des propositions ont été faites, sans que des décisions soient prises. En juin-juillet 2018, le bilan comparatif sera terminé. Il est prévu à l’automne une présentation des propositions aux syndicats.

Le recteur indique qu’un rapport a été remis au ministre sur la gestion des région académiques lundi 16 avril 2018. Ce rapport n’est pas public et il indique qu’il n’en connait pas le contenu. Nous avons protesté sur le caractère confidentiel de ce rapport, ce qui nous parait illégal. Il n’a jamais été question d’expérimentation d’un recteur sur deux académies tout au long de la réunion. Le sujet semble derrière nous...

Concernant la DAFPIC, le recteur se dit favorable à ce qu’une harmonisation indemnitaire ait lieu entre les deux sites Caen et Rouen dans un sens favorable aux personnels.

Les nouveautés
Structures mises en place pour les deux académies :
- Un Conseil pédagogique normand a été mis en place en février, sous l’autorité de Mme Boucker.
- Un groupe innovation : animé par Yannick Soubien
- Un Conseiller Technique ASH de l’académie de Rouen, nommé, va coordonner l’action pour les deux académies mais un adjoint est prévu pour Caen.
- Une équipe de laïcité et du fait religieux est en place : coordonnateur Franck Lelièvre IA-IPR Philosophie (Rouen) et Dominique Canterelle (Conseiller technique du recteur pour les établissements et la vie scolaire à Rouen)
- DANE : Délégation Académique au Numérique Educatif : une répartition des tâches entre le DANE de Caen et le DANE de Rouen. Actions en étroite collaboration.

SAIO
Le CSAIO de Caen reste dans ses fonctions et une CSIAO pour Rouen sera nommée à partir du 7 mai 2018 et s’appelle Anne DE ROSARIO. Elle ne sera pas le supérieur hiérarchique du CSAIO de Caen mais est considérée par le recteur comme « chef de file » sur certains dossiers interacadémiques.

Télécharger le compte rendu