Vous trouverez ci-dessous un courrier de l'intersyndicale de Rouen dont nous extrayons le passage suivant : "Vous n'avez plus la confiance des personnels des services académiques dans leur ensemble, encadrement administratif, technique et pédagogique compris. Les personnels n'ont pas à être intimidés, réprimandés, infantilisés. Ils ont besoin de conditions de travail et de rémunération décentes dans un cadre institutionnel clair et stable." Inutile de dire que nous partageons l'intégralité des propos.

Rouen, le 27 février 2019

L'intersyndicale A&I UNSA, CGT Educ'action, Sgen-CFDT, Snasub-FSU, SNPTES, Spaseen-FO et UNSA ITRF-BiO



à



Monsieur le recteur de l’académie de Rouen,
Monsieur le secrétaire général de l'académie de Rouen



Monsieur le recteur, L'intersyndicale a été particulièrement choquée par le déroulement le 25 février dernier dans le hall du rectorat de Rouen de la réunion des personnels convoquée à votre initiative.

Après une entrée en matière déplacée et démagogique sur le bronzage de certains personnels au retour des congés d'hiver, votre intervention n'a été qu'une suite d'informations descendantes sur un programme écrit d'avance ne permettant aucune discussion véritable, contrairement à ce que voulait faire croire votre intitulé de "réunion d'informations et d'échanges".

Les protestations qui se sont alors exprimées, nombreuses et durables, ont paru vous surprendre.

A ce moment, plutôt que de rassembler, vous avez tenté à plusieurs reprises d'opposer les personnels les uns aux autres entre ceux qui, selon vous, vous auraient empêché de parler et ceux qui auraient souhaité vous écouter. A votre suite, monsieur le secrétaire général d'académie s'est autorisé à faire du rappel aux personnels de leur devoir d'obéissance hiérarchique la fin brutale de cette réunion.

En septembre dernier, lors d'une première réunion de ce genre, vous aviez annoncé aux personnels que rien ne se ferait sans eux mais avec eux. Et pourtant, le lendemain même, vous déplaciez d'autorité le chef de la DEC de Rouen vers la DPE et vous annonciez la création d'une DEC inter-académique. Dès lors, par votre propre décision, votre parole perdait son crédit.

Au mieux, vous n'avez pas su prendre la mesure de la tension sociale croissante qui s'est aussi fortement exprimée le 8 février dernier par un rassemblement spontané des personnels, et qui n'était pas une simple et fugitive réaction d'émotion suite à l'annonce ministérielle, comme vous l'avez peut être cru. Au pire, ce n'est qu'une manifestation de plus d'un mépris porté aux personnels administratifs et techniques, trop souvent considérés comme les éternels mineurs de ce ministère.

Ce projet n'a plus la confiance des personnels des services académiques dans leur ensemble, encadrement administratif, technique et pédagogique compris, si tant est qu'ils l'aient jamais eue un jour.

Vous n'avez plus la confiance des personnels des services académiques dans leur ensemble, encadrement administratif, technique et pédagogique compris.

Les personnels n'ont pas à être intimidés, réprimandés, infantilisés. Ils ont besoin de conditions de travail et de rémunération décentes dans un cadre institutionnel clair et stable.

Les personnels n'ont pas besoin de rappel autoritaire à leurs obligations statutaires, comme seul argument pour leur faire faire de force ce que vous voulez leur imposer.

Ils travaillent tous les jours avec conscience et dévouement car ils restent attachés à un service public d'éducation de qualité et de proximité.

Les personnels des services académiques n'en seront pas, eux, les fossoyeurs.

Pour l'intersyndicale, Le secrétaire académique d'A&I UNSA Rouen