Une délégation des syndicats et de personnels a rencontré la nouvelle rectrice Gavini-Chevet mercredi 10 avril. La délégation demandait notamment le retrait des projets de réorganisation. Elle a répondu qu’elle ne les mettrait pas en œuvre, que rien ne serait fait en septembre 2019 et que les premières réorganisations auraient lieu seulement à partir de septembre 2020.

Il s’agit de nouveaux reculs des autorités académiques, que nous enregistrons avec satisfaction. Cela résulte de l’action inédite menée depuis plusieurs semaines par les personnels. Cela ne peut que les convaincre à poursuivre la mobilisation car le projet de fusion est toujours à l’ordre du jour au 1er janvier 2020. L’intersyndicale (A&I UNSA, FNEC-FP FO, SGEN-CFDT, SNASUB-FSU, SUD éducation) appelle à maintenir la pression en se réunissant de nouveau mardi 23 avril à partir de 13h00 devant le rectorat et en assemblée générale à partir de 13h45 pour obtenir l’abandon du projet de fusion.