De : Snasub-caen@orange.fr mailto:Snasub-caen@orange.fr
Envoyé : vendredi 15 mai 2020 15:36
À : sg@ac-caen.fr
Cc : 'SNEP Caen'
Objet : problème nettoyage des locaux DSDEN 14

M. Diaz,

il semble que la situation du nettoyage des locaux de la DSDEN 14 ne soit pas conforme aux mesures générales de protection sanitaire des personnels.

Il n’existe aucune consigne générale sur le nettoyage quotidien communiquée par le secrétariat général de la DSDEN 14 à l’ensemble des personnels. Des compte-rendu de réunion de chefs de division ont fait état d’une consigne qui arrive de manière différée dans le temps (selon la réactivité des compte rendu par les chefs de bureaux).

La consigne est de mettre un post-it sur les portes des bureaux où les personnels sont venus afin de permettre aux agents d’entretien d’identifier les bureaux qui ont été occupés le jour même. Cependant, un agent aura pu venir plusieurs jours dans un bureau sans connaitre la consigne et savoir qu’il devait mettre un post-it sur sa porte. La méthode de transmission des consignes par chef de bureau interposé laisse à désirer car les restitutions d’informations sont différées dans le temps et la qualité variable. Précisons qu’à cette heure tous les agents de la DSDEN ne sont pas informés de cette pratique. Par ailleurs, cette méthode d’identification des bureaux occupés, par post-it, nous paraît fragile (décollage du post-it, oubli...) pour assurer un nettoyage tenant compte des occupations quotidiennes.

Plusieurs questions se posent :
- Pourquoi n’y a-t-il pas de la part du secrétariat général de la DSDEN 14 un cadrage général sur le nettoyage des bureaux ?
- Pourquoi les agents d’entretien n’ont-ils pas un planning d’occupation des bureaux à la semaine puisque le recensement de présence des agents a été fait ?

Le SNASUB-FSU demande que les post-it ne soient plus utilisés pour identifier les bureaux à nettoyer. Je vous remercie d’intervenir pour qu’une politique d’ensemble, connue de toutes et tous à la DSDEN 14 permette le nettoyage des bureaux. Un tableau d’occupation des salles fournis à chaque agent d’entretien permettrait justement de clarifier les besoins quotidiens en nettoyage des locaux.

Bien cordialement,

François FERRETTE

copie : secrétaire du CHSCTA