Voilà une situation rocambolesque : la rectrice avait autorisé en 2019 une députée de la Manche, Sonia Krimi de La République en Marche, d'avoir accès aux adresses privées des bacheliers. Mais madame la rectrice interdit toujours aux syndicats l'accès aux adresses professionnelles des agents, pourtant librement communicables ! Nous en avons pourtant bien besoin pour envoyer des documents papier entre autres. Bref, ce qui est interdit (communiquer des données privées) est autorisé et ce qui est autorisé (communiquer des données publiques) est interdit. Certains de notre bon droit, nous continuons à mettre la pression pour que la rectrice nous communique enfin des documents que nous demandons. D'ailleurs, la CADA (Commission d'Accès aux Documents Administratifs) vient de donner raison à notre légitime demande dans trois avis récents (cliquer ci-dessous).