SNASUB - FSU
48, rue du val noble
61000 Alençon
nous écrire :

Permanence quotidienne :
13h30 / 17h30

tel : 02.33.27.56.09
ou 06.11.64.15.57

Actualités

vendredi 3 juin 2016

Bibliothèque de l'université de Caen : compte-rendu de la réunion d'information syndicale du lundi 30 mai 2016

Vous trouverez ci-dessous un compte-rendu de la réunion d'information syndicale du lundi 30 mai 2016 organisée par vos représentants du personnel SUD / SGEN-CFDT / SNASUB-FSU.

N'hésitez pas à réagir s'il ne vous parait pas conforme à nos échanges ou s'il manque des éléments qui vous paraissent importants.

Trois points ont été évoqués :

- 1 : la grille fonction documentation

- 2 : le plan bibliothèques ouvertes

- 3 : question diverse : la différence de cotation entre les postes de BIBAS

1. Grille fonction documentation

Il a d'abord été rappelé qu'à l'origine, la DRH ne disposait pour les personnels de bibliothèque que d'une grille "documentation" rassemblant tous les personnels de bibliothèque sans distinction entre les missions de chacun. La direction du SCD a donc jugé nécessaire de créer une grille détaillée avec rubriques et sous-rubriques (cf grille en PJ). Il est demandé à chaque agent lors de son entretien professionnel de remplir cette grille et de la remettre pour mi-juin. Le remplissage consiste à renseigner (en pourcentage) la durée passée à effectuer ses missions (colonne % ETP dédié) et aussi à renseigner la durée qu'il souhaiterait voir affecter à ses missions actuelles ou à des nouvelles (colonne % ETP souhaité). Un encart facultatif "observations de l'agent" est également disponible.

Les représentants du personnel ont jugé bon d'organiser un échange autour de cette grille pour plusieurs raisons.
Tout d'abord car cette grille est nommée OAD soit Outil d'Aide à la Décision. Mais à la décision de quoi ?? Première interrogation.
Ensuite il nous a semblé anormal d'avoir à renseigner un document détaillé sans qu'aucun texte d'accompagnement n'indique la finalité de cet OAD : ça va servir à quoi ?
Nous avons alors émis quelques hypothèses. La plus positive est la colonne "% ETP souhaité" qui permet à chacun d'exprimer ses souhaits et de voir éventuellement son métier évoluer. Mais pour cela, il existe l'entretien professionnel qui permet également d'évoquer l'avenir et une évolution de nos métiers... Un doublon donc ?
Ensuite d'autres hypothèses moins positives nous sont apparues et nous avons souhaité vous en faire part. Nous considérons que cette grille peut-être un outil très "performant" pour :
- mutualiser des fonctions ce qui pourrait déboucher sur la création de "pôles mono-tâches" (équipement, acquisitions, catalogage... par exemple)
- faciliter la mise en place du nouveau régime indemnitaire RIFSEEP = régime indemnitaire tenant compte des fonctions, des sujétions, de l'expertise et de l'engagement professionnel. Tout un programme (d'injustices en perspective)...
- chiffrer le temps passé sur des missions bien spécifiques section par section, les comparer entre elles en terme de "rendement" et, pourquoi pas, considérer qu'un agent qui partirait (à la retraite ou par mutation) n'a pas besoin d'être remplacé.

Ce ne sont que des hypothèses (espérons-le) mais vraisemblables tout de même c'est pourquoi, suite à nos échanges, nous vous proposons différentes solutions :

- remplir cette grille si vous estimez qu'elle vous est bénéfique ainsi qu'à votre service.
- ne pas la remplir mais inscrire ce texte : "Le manque d'informations concernant la constitution, le sens et l'utilisation de cette grille ne me permet pas de la remplir dans de bonnes conditions."
- ne pas la remplir mais inscrire ce texte : "J'estime que l'exploitation des données qui pourrait être faite de cette grille est potentiellement dangereuse pour la pérennité de nos emplois donc je refuse de la remplir."
- ne pas la remplir avec un texte de votre choix.
- la remplir avec des lettres (A : mission principale, B : mission secondaire, C : mission très rare, D : mission réalisée uniquement en 2016).

Enfin, il a été souligné qu'il sera difficile pour un agent de contester une grille qu'il a lui même rédigée si jamais on se basait sur ce qu'il y a mis pour lui faire d'éventuelles remarques ou l'inciter à s'investir plus dans tel ou tel domaine alors qu'il ne le souhaite pas forcément.

Voilà, à chacun maintenant de décider en son âme et conscience !

2. Plan "Bibliothèques ouvertes"

Dans le cadre du nouveau plan gouvernemental « Bibliothèques ouvertes », un nouveau projet global d’extension des heures d’ouverture à Caen combinant l’ouverture du samedi toute la journée, une ouverture en soirée supplémentaire le vendredi et celle du dimanche a émergé. Il serait discuté au niveau de la COMUE. Les personnels et leurs représentants constatent que non seulement ils sont très mal informés mais qu’en plus ils n’ont pas été invités à en débattre. La discussion fait apparaître des inquiétudes sur l’avenir des métiers de la filière bibliothèque, le mot d’ordre actuel étant toujours plus d’ouverture sans professionnels supplémentaires. D’autres inquiétudes portent sur l’alourdissement de la gestion des emplois du temps des emplois-étudiants plus nombreux à la rentrée, dans un contexte de pénurie du personnel titulaire.
Il est confirmé qui ni Rouen ni le Havre n’ont souhaité répondre au plan gouvernemental jugeant qu’ils sont suffisamment ouverts.



La question est posée d’une forme de réaction : lettre ouverte, pétition, … ? A voir peut-être lors d’une prochaine heure d’information syndicale.

3. Question diverse : pourquoi une différence de cotation indemnitaire entre les postes de BIBAS ?

A l'heure actuelle, quelques postes de BIBAS sont "sur-cotés" par rapport aux autres sous prétexte de "fonctions transversales". Or il apparait que chacun des postes de BIBAS (mais aussi bien sûr d'autres filières et d'autres catégories) présente également des fonctions transversales. Nos différents débats ont débouché sur un constat commun : il est anormal que certains postes soient sous-cotés. Ainsi, il a été décidé de rédiger un courrier (accompagné ou non d'une pétition, à voir) demandant au plus vite de rétablir une stricte égalité en matière indemnitaire entre tous les postes de BIBAS. Il est bien évident que la cotation demandée sera la plus haute, il est hors de question de niveler par le bas et de faire baisser l'indemnité des quelques collègues qui occupent un poste "sur-coté".

La réunion a duré une heure, nos échanges ont permis d'y voir plus clair sur ces différents points. Nous projetons d'organiser une autre réunion d'information syndicale à la fin du mois de juin pour faire le point sur nos échanges.

Merci de votre lecture et à bientôt.

Vos représentants SUD / SGEN-CFDT / SNASUB-FSU

Télécharger la grille de fonctions documentation

contact SNASUB-FSU : guillaume.condette@unicaen.fr

mardi 30 octobre 2007

Bibliothèques