SNASUB - FSU
48, rue du val noble
61000 Alençon
nous écrire :

Permanence quotidienne :
13h30 / 17h30

tel : 02.33.27.56.09
ou 06.11.64.15.57

Actualités

jeudi 27 avril 2017

Dates des CAPA 2017

11 mai : 10:30 -12:30, Groupe de Travail préparatoire à la CAPA AAE

11 mai : 14:00-18:00, Groupe de Travail préparatoire à la CAPA ADJAENES

16 mai : 10:00-12:00, Groupe de Travail préparatoire à la CAPA SAENES

30 mai : 14:30-17:30, CAPA des AAE

1er juin : 14:00-17:00, CAPA SAENES

2 juin : 14:00-17:00, CAPA ADJAENES

7 juin : 15:00-18:00, Groupe de Travail préparatoire à la CAPA ATRF

4 juillet : 10:00-12:00, CAPA ATRF

FICHE DE SUIVI SYNDICAL mouvement intra - liste d'aptitude - SNASUB 2017 (version word)

FICHE DE SUIVI SYNDICAL mouvement intra - liste d'aptitude - SNASUB 2017 (version pdf)

lundi 24 avril 2017

Comité technique spécial académique (DSDEN et rectorat) du 15 mai 2017

Le prochain CTSA portera sur les points suivants. Le SNASUB-FSU avait demandé à ce que la gestion des contractuels, la gestion prévisionnelle des emplois, la plateforme académique des moyens second degré ainsi que la formation des personnels soient à l'ordre du jour. C'est fait.

Ordre du jour :

1 -Approbation du PV de la séance du 1er décembre 2016 (pour approbation)
2 - Organisation des services (pour information) :
- Gestion prévisionnelle des emplois
- Plateforme académique de gestion des moyens
- Réflexion sur les conditions matérielles de travail
3 - Point d’information sur le 2eme groupe de travail « Climat et relations sociales » (pour information)
4 - La gestion des personnels contractuels (pour information)
5 - La formation du personnel des services académiques (pour information)
6 - Point d’information sur la sécurité des locaux (pour information)
7 - Calendrier de fermeture des services académiques 2017/2018 (pour information)
8 - Questions diverses (à transmettre 48 heures ouvrées avant la séance).

Lettre du 28 mars 2017 du CNOUS pour la mise en oeuvre de la fusion des CROUS de Caen et de Rouen

Vous trouverez ci-dessous une lettre de mission en date du 28 mars 2017 sur la mise en oeuvre de la fusion des CROUS de Caen et de Rouen.

A noter dans les 5 pages de la lettre de mission :

"En qualité de préfiguratrice, il vous appartient de définir l'organigramme complet du futur CROUS de Normandie"

"les directions et services (...) (agences comptables, service financier, direction des ressources humaines et direction de la communication) devront être réunis au siège de l'établissement, sans double localisation, moyennant d'éventuels ajustements..."

"vous devrez très rapidement programmer l'adaptation des locaux existant... il conviendra qu'une solution soit étudiée et chiffrée en lien avec le CNOUS avant le mois d'octobre 2017..."

On en conclut que très rapidement, la ville d'accueil de la direction devrait être connue pour qu'au mois d'octobre 2017 une étude sur les besoins en locaux soit effectuée avec chiffre à l'appui. Le SNASUB-FSU continue à s'opposer à cette réforme dont les justifications restent toujours dans les limbes de leurs promoteurs.

Télécharger la lettre de mission de la préfiguratrice de l'éventuel CROUS de Normandie

vendredi 7 avril 2017

Esquisse historique de la vie syndicale 2001-2016

vendredi 31 mars 2017

CAPA mouvement intra - liste d'aptitude : c'est parti !

L'ensemble des opérations du mouvement s'effectue dès à présent, via le site internet AMIA à l'adresse suivante : https://amia.orion.education.fr/amia

Les listes des postes vacants seront tenues à jour pendant toute la durée de l’ouverture du serveur. Pour chaque corps, la liste est donnée à titre indicatif et n’est pas exhaustive. Vous n'êtes pas tenus de limiter vos vœux aux postes publiés vacants. Vous pouvez émettre des vœux larges afin de bénéficier des possibilités qui apparaîtraient au cours des opérations du mouvement. Il vous est vivement conseillé de prendre toute information préalable sur la nature des fonctions que vous aurez à exercer auprès du chef de l'établissement ou du service demandé. De manière générale, les agents sollicitant un PRP doivent prendre contact avec l’établissement d’accueil afin de solliciter un entretien.

Les personnels suivants doivent participer obligatoirement au mouvement :
- affectés à titre provisoire
- concernés par une mesure de carte scolaire,
- en disponibilité ou en congé parental qui souhaitent réintégrer à la rentrée 2017,
- ayant obtenu leur entrée sur une possibilité d’accueil au mouvement inter- académique,
- en congé de longue durée qui ont déjà repris leur travail et ont été affectés à titre provisoire.



Les agents stagiaires ne peuvent pas participer aux opérations de mobilité dans l’application AMIA.
Néanmoins, l’agent stagiaire qui souhaite obtenir lors de sa titularisation une nouvelle affectation pour se rapprocher de son conjoint, pour des raisons médicales (personnel ou sa famille proche) ou dans le cadre de la politique liée au handicap peut adresser, par la voie hiérarchique, sa demande manuscrite au Rectorat (DEPAP). Ces demandes seront étudiées après le mouvement des titulaires et ne relèvent pas de l’avis de la CAPA.



Agents en fonction dans un établissement d’enseignement supérieur :
Il est rappelé aux agents en fonction dans un établissement d’enseignement supérieur qui souhaitent une mutation hors de leur établissement, que leur demande de mutation doit être soumise à l’avis de la Commission Paritaire d’Etablissement (CPE) fonctionnant en pré-CAP, ainsi que le prévoient les dispositions de la circulaire n°99-160 du 14 octobre 1999 relative aux attributions et modes de fonctionnement des CPE.
Cette procédure préalable conditionne la régularité de la demande de mutation de l’agent et son examen dans le cadre de la CAPA.

Candidats à une mutation dans un établissement d’enseignement supérieur :
La loi du 10 août 2007 relative aux libertés et responsabilités des universités stipule que «  aucune affectation ne peut être prononcée si le président émet un avis défavorable motivé ». En conséquence, les agents intéressés par une affectation dans un établissement d’enseignement supérieur doivent impérativement prendre contact avec les directions des ressources humaines concernées et leur adresser une lettre de motivation et un curriculum vitae, dès la publication de la circulaire sur le mouvement intra académique en vue d’un entretien qui leur permettra de se présenter.

Attention : cette démarche doit être effectuée parallèlement à la saisie de leurs vœux sur le serveur AMIA.

Particularités pour les agents souhaitant muter en université : Les agents ne peuvent pas postuler sur des postes vacants en universités : ils sont accessibles seulement en sélectionnant le type de poste = « PRP »

Liste des postes de l'académie de Caen :

liste des postes ADJAENES 2017 (au 30.03.17)

liste des postes SAENES précis 2017 (au 30.03.17)

liste des postes profilés SAENES 2017 (au 30.03.17)

liste des postes AAE 2017 (au 30.03.17)

Liste d'aptitude 2017 Vous trouverez, ci-dessous, les barèmes de promotions par liste d'aptitude en A et en B précisant que 15 points sont offerts si un ADJAENES ou un SAENES a son poste sur une carte cible. Celle-ci correspond à une liste de postes identifiés par l'administration comme ouvrant droit à une requalification. Nous avions affirmé notre opposition le 7 février à une ultra-sélection des ADJAENES pouvant bénéficier des points supplémentaires sur la liste d'aptitude proposée par l'administration. Elle avait ainsi sélectionné... 2% des ADJAENES de l'académie alors que la très grande majorité des ADJAENES exercent depuis des années des fonctions de SAENES. De même, il existe une carte cible pour les SAENES pouvant passer en A à la hauteur de... 6 postes ! Le SNASUB-FSU réclame l'élargissement de cette liste à au moins un tiers des SAENES correspondant aux gestionnaires matériels, aux chefs de bureau, aux directeur-adjoint d'unité de gestion au CROUS, à tous ceux qui assurent de l'encadrement... Nous sommes disponibles pour rediscuter de la carte cible et d'une étude minutieuse sur les fonctions des SAENES qui exercent des fonctions de A. Si la carte cible n'est pas connue, c'est sans doute parce qu'elle doit être présentée au comité technique académique du 27 mars. Si tel est le cas, le SNASUB-FSU militera pour l'élargissement de la carte cible des SAENES au regard des missions réellement effectuées. Pour les ADJAENES, ce serait plutôt une contre-carte cible que l'administration devrait proposer : la liste des ADJAENES ayant réellement des missions de catégorie C. Que l'administration rouvre la discussion.

FAITES VOUS ÉPAULER PAR LES COMMISSAIRES PARITAIRES
Informer les responsables académiques ou les commissaires paritaires de toute difficulté de saisie sur Internet ou d'un avis défavorable formulé par votre hiérarchie. Remplir et nous transmettre votre fiche de suivi syndical en donnant le maximum de renseignements tangibles, vérifiables, susceptibles d’étayer une argumentation. Il faut nous communiquer copies de vos pièces justificatives. Alerter immédiatement les commissaires paritaires, académiques ou nationaux de toutes les évolutions de votre demande de mutation.

FICHE DE SUIVI SYNDICAL mouvement intra - liste d'aptitude - SNASUB 2017 (version word)

FICHE DE SUIVI SYNDICAL mouvement intra - liste d'aptitude - SNASUB 2017 (version pdf)

UNE QUESTION SUR LE MOUVEMENT INTRA ACADEMIQUE ? contactez-nous au 06.11.64.15.57 entre 13h30 et 17h30.

Télécharger la liste des représentants du personnel en CAPA

Signez la pétition pour la requalification des emplois administratifs - ITRF - Bibliothèques ET la hausse des salaires


(cliquer sur l'image)

Promotions 2017 des personnels administratifs, sociaux et santé

REQUALIFICATION DE C EN B ET DE B EN A :

Le SNASUB-FSU était présent lors du groupe de travail du 7 février relatif au débat sur la requalification de la filière administrative. Nationalement, le ministère demande pour l'académie de Caen à ce que 7 ADJAENES soient requalifiés en B avec maintien sur poste ; il demande également que 2 SAENES soient requalifiés en A. Vous verrez, ci-dessous, dans les barèmes de promotions par liste d'aptitude en A et en B que 15 points sont offerts si un ADJAENES ou un SAENES a son poste sur une carte cible. Celle-ci correspond à une liste de postes identifiés par l'administration comme ouvrant droit à une requalification. Nous avions affirmé notre opposition le 7 février à une ultra-sélection des ADJAENES pouvant bénéficier des points supplémentaires sur la liste d'aptitude proposée par l'administration. Elle avait ainsi sélectionné... 2% des ADJAENES de l'académie alors que la très grande majorité des ADJAENES exercent depuis des années des fonctions de SAENES. De même, il existe une carte cible pour les SAENES pouvant passer en A à la hauteur de... 6 postes ! Le SNASUB-FSU réclame l'élargissement de cette liste à au moins un tiers des SAENES correspondant aux gestionnaires matériels, aux chefs de bureau, aux directeur-adjoint d'unité de gestion au CROUS, à tous ceux qui assurent de l'encadrement... Nous sommes disponibles pour rediscuter de la carte cible et d'une étude minutieuse sur les fonctions des SAENES qui exercent des fonctions de A. Si la carte cible n'est pas connue, c'est sans doute parce qu'elle doit être présentée au comité technique académique du 27 mars. Si tel est le cas, le SNASUB-FSU militera pour l'élargissement de la carte cible des SAENES au regard des missions réellement effectuées. Pour les ADJAENES, ce serait plutôt une contre-carte cible que l'administration devrait proposer : la liste des ADJAENES ayant réellement des missions de catégorie C. Que l'administration rouvre la discussion.

Télécharger le courrier du SNASUB-FSU au DRH - 24 février 2017

Ecrivez-nous ! Dites nous ce que vous en pensez !

Circulaire avancement académie Caen - février 2017

Annexe 1 - Barèmes de promotion 2017

Annexe 2 Tableau d'Avancement 2017

C2a fiche individuelle de proposition Liste d'Aptitude

C2b fiche individuelle de proposition Tableau d'Avancement

C2bis état de services

C2c rapport d'aptitude professionnelle.

LES DOSSIERS DE CANDIDATURE DOIVENT PARVENIR AU BUREAU BPATSS LE 29 MARS 2017 AU PLUS TARD

une note du SNASUB-FSU du CROUS de Rouen à l'attention du Directeur général du CNOUS

Le 23 mars, un groupe de travail sur la formation avait lieu au CROUS de Rouen. Le SNASUB-FSU a annoncé son boycott pour signifier son opposition à la fusion des CROUS.

Monsieur le Directeur général,

Au nom des agents ayant élu deux représentants FSU au CT,

Au nom des environ 140 agents des CROUS de Caen et Rouen qui ont signé la pétition contre la fusion des CROUS,

Au nom de mon syndicat, le SNASUB,

Je vous annonce que je ne me présenterai pas au groupe de travail de ce jour.

En effet, je refuse de m'inscrire dans une dynamique qui dirige nos deux CROUS vers une fusion dont personne, à ce jour, n'a été en mesure de nous présenter l'intérêt.

Cordialement,

ECHEC DU DIRECTEUR GENERAL DU CNOUS DE NOUS CONVAINCRE DES BIENFAITS DE LA FUSION DES CROUS DE CAEN ET DE ROUEN

Compte rendu de la réunion du 27 mars 2017 au CROUS de Rouen

Tension. Sans nous annoncer les raisons ni les objectifs de cette réunion, la direction nous convie, nous les délégués syndicaux, à une rencontre avec M. Giannesini, président du CNOUS. Mais les raisons de cette visite, nous pouvons les deviner. Boycott des réunions aux CROUS de Dijon et Besançon, pétition aux CROUS de Caen et Rouen : les fusions ne semblent pas faire d’émules chez les personnels. Et pour cause ! Les agents craignent une perte de qualité du service rendu aux étudiants, des suppressions de postes, un isolement des UG éloignées des services centraux, des difficultés de communication entre services… Mais alors, pourquoi la fusion ?

La réponse à cette question, M. Giannesini se donne bien du mal, lundi 27 mars 2017, pour parler de longues minutes sans nous la donner. Au milieu d’un bel enrobage sucré destiné à nous faire avaler la pilule (de nouvelles missions seront créées pour occuper les agents devenus inutiles, nous pourrons choisir notre poste en fonction de nos envies, des groupes de réflexion bouillonnent d’idées novatrices), il ne donne qu’un argument concret justifiant ce projet : nos partenaires le font, il faudrait qu’on le fasse aussi.

Le SNASUB-FSU, de même que plusieurs autres syndicats, s’est positionné contre la fusion des CROUS. La représentante du SNASUB-FSU n’a eu de cesse de réclamer une réponse plus cohérente, sans tenir compte des provocations de M. Giannesini (« vous nous prenez pour des idiots en estimant que des postes seront supprimés »), de ses accusations infondées (« si des gens ont signé une pétition dans leur intérêt personnel, ça ne change rien »), de son mépris (« étudiants, usagers, clients, ça reste les mêmes personnes, c’est juste des mots »). Nos partenaires fusionnent ? Et alors ? Notre principal partenaire est l’université. Or, lorsque nous menons des négociations avec l’université, nos UG traitent avec les UFR qui leur sont proches géographiquement. Cet argument ne convainc donc pas !

Et puis M. le Président finit par lâcher le mot : « je n’irai pas jusqu’à dire qu’on subit cette fusion mais… » Point de beaux projets novateurs, d’idées modernes, d’amélioration de nos conditions de travail ! M. Giannesini a reçu un ordre auquel il obéit. Lorsque le SNASUB-FSU lui rappelle que les CROUS bénéficient d’une certaine indépendance, et qu’ils n’ont donc pas à souffrir des mêmes difficultés que les autres administrations, le syndicat n’obtient aucune réponse claire…

Quel dommage ! Toute cette énergie dépensée par nos directions générales, qui pourrait être mise à profit pour moderniser notre administration, pour améliorer le management, pour fluidifier la communication, pour mener plus efficacement nos missions, toute cette énergie est aujourd’hui utilisée pour une fusion dont M. Giannesini ne sait pas nous présenter l’intérêt ! Après presque 2h de discussion, le SNASUB-FSU est plus que jamais convaincu de la justesse de l’action commune que nous menons. Avec les autres organisations. Il est encore temps d’arrêter ce processus insensé ! Refusons la fusion !

Suspicion de harcèlement, burn out et arrêts maladie : que se passe-t-il à l’Université de Rouen ?

Le malaise des universités traverse non seulement celle de Caen mais elle semble devenir un mode "habituel" du management.Exemple du récent cas révélé à Rouen

Harcèlement, épuisement professionnel : les services administratifs de plusieurs facultés de Rouen sont touchés par des arrêts maladie. Deux pétitions ont été lancées.

Enquête. « Aujourd’hui, je me soigne et j’espère revenir sans souffrance. » Isabelle* travaille depuis plusieurs années au sein d’un service administratif de l’Université de Rouen (Seine-Maritime). En mars 2017, elle a été mise en arrêt maladie par son médecin pour dépression. Des antidépresseurs lui ont été prescrits. Isabelle est à bout et a craqué.

« Des cas avérés de souffrance »

Depuis plusieurs mois, elle dit subir du harcèlement de la part de sa hiérarchie directe. À la mi-mars, d’après elle, son responsable lui a clairement fait comprendre que sa charge de travail avait fortement diminué depuis plusieurs semaines. « Je ne peux pas me laisser entendre dire que je ne travaille pas depuis un mois. Travailler dans ces conditions, ce n’est plus possible, je suis fatiguée, depuis le début de l’année, c’est la lutte », confie Isabelle.

LIRE AUSSI : Surcharge de travail au CHU de Rouen : « On ne prend plus le temps avec les patients »

Ce cas de burn out n’est pas isolé. Des faits « inquiétants » ont en effet été signalés au sein des facultés de Sciences humaines et sociales et de Droit, sciences économiques et gestion. Plusieurs membres du personnel administratif seraient dans un état de burn out.
Depuis plusieurs mois, on suit ces dossiers. Il y a des cas avérés de souffrance au travail. Le nombre d’arrêts maladie est important dans ces deux unités de formation et de recherche (UFR) et on ne peut pas imaginer que ces situations ne soient pas corrélées aux conditions de travail. On est inquiet. Des collègues sont au bout du rouleau, juge Pierre-Emmanuel Berche, élu au conseil d’administration et responsable du syndicat FSU à l’Université de Rouen.

Deux pétitions

« Depuis septembre 2016, on constate un nombre important d’arrêts maladie en Sciences humaines et sociales, ainsi qu’en Droit. C’est une situation anormale », confie à Normandie-actu un enseignant-chercheur qui suit de près ce dossier. À deux reprises, une délégation du personnel a été reçue par la direction. Le comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail a été saisi à l’automne 2016. Une « descente » a eu lieu au sein de la fac de Sciences humaines.
Dans chacune de ces deux UFR, une pétition a également circulé, entre décembre 2016 et mars 2017, pour dénoncer ces cas supposés de harcèlement. À la fac de Droit, sur les 150 membres du personnel, 57 ont apposé leur signature. « Malgré tous ces signalements, on a l’impression que rien ne se passe. Les responsables de ces situations ne semblent pas inquiétés par la direction. Mollesse ou couverture ? », s’interroge une source bien renseignée.

Lire la suite

mercredi 29 mars 2017

Recrutement sans concours 2017

Il y avait 17 possibilités de recrutement et 15 participants... Nous ignorons les raisons qui ont conduits les éligibles à ne pas candidater au recrutement. Ceci dit, le SNASUB-FSU avait demandé à de nombreuses reprises à pouvoir disposer de la liste des éligibles mais celle-ci ne nous a jamais été communiquée. Nous aurions eu la liste, nous aurions pu accompagner les collègues, les motiver pour se présenter. Rien de telle qu'une réunion pour préparer un oral et ne pas se sentir désemparé. Nous insisterons encore plus fort auprès de l'administration pour la dernière session qui aura lieu en 2018.

Télécharger la liste des lauréats au recrutement sans concours 2017

Informations syndicales aux lauréats

mardi 28 mars 2017

CTA du 27 mars 2017 : compte rendu

Sommaire du compte-rendu :

1 - fusion des collèges Charcot et La Bucaille (Cherbourg)
2 - redéploiement des personnels de labos
3 - redéploiement des personnels administratifs
4 - suppression de 3 emplois administratifs
5 - Carte cible des postes de gestion matérielle des EPLE Catégories A et B
6 - Carte cible Postes de fondé de pouvoir dans les agences comptables Catégories A
7 - Carte cible postes dans les EPLE - Transformation de postes C en poste de B
8 - Régime indemnitaire des fondés de pouvoir
9 - Régime indemnitaire des ADJAENES suite à la réduction du nombre de grades (passage de 4 à 3)
10 - Réexamen de l’IFSE en cas de changement de grade (modification à compter du 01/01/2017 suite à la mise en place du PPCR, fusion des grades des ADJAENES)
11 - Carte cible des requalifications de postes de B en A et de C en B en EPLE et en services académiques
12 - contractuels enseignants : le SNASUB-FSU en parle !

Télécharger le compte-rendu du SNASUB-FSU sur le CTA du 27 mars 2017

DOCUMENTS DIFFUSES AU CTA :

Télécharger le redéploiement des emplois administratifs et de labos

Télécharger le barème administratif 2107

Télécharger le barème des labos 2017

Télécharger les réponses aux questions diverses

Télécharger la politique indemnitaire 2017 des ADJAENES

Carte cible Postes de fonde de pouvoir dans les agences comptables Categories A

Carte cible Postes dans les EPLE Transformation de postes C en poste de B

Carte cible Postes de gestion materielle des EPLE Categories A et B

mardi 14 mars 2017

Assemblée Générale du Personnel et des Étudiant-e-s   : Mercredi 15 mars 2017 – 12h00-15h00 Amphithéâtre Dumont d'Urville

À l’appel des organisations syndicales CGT Ferc Sup, SNASUB-FSU, SNESup-FSU, SUD Éducation-Solidaires et Syndicat de Lutte de Caen-Solidaires Étudiant-e-s

Conditions d’étude, d'enseignement et de travail

Sélection en Master

Pouvoir d’achat, salaires et primes

Augmentation de la charge de travail de toutes les catégories de personnel, traitement inégal des salarié-e-s, mise en concurrence généralisée et mal-être au travail

Absence de dialogue, dérives autoritaires et fonctionnement peu démocratique de l’Université de Caen

Ensemble refusons la dégradation des conditions de travail, d’enseignement, de recherche et d'étude

Luttons contre la privatisation rampante et les inégalités croissantes au sein des universités

Et à chaque mandature, l’argument est le même : il n’y a pas d’alternative, sinon la mise sous tutelle ministérielle…

Nous, organisations syndicales du personnel et des étudiant-e-s, ne nous résignons pas face à cette vision gestionnaire fataliste qui aurait comme horizon indépassable et nécessaire la dégradation généralisée des conditions de travail et d'étude pour tou-te-s :
  - augmentation de la pression qui pèse sur le personnel BIATSS, sommé, par une hiérarchie privée de marges de manœuvre, de faire toujours plus avec toujours moins ;
- dégradation des conditions d'études et d’enseignement par l’entassement des étudiante-s dans des salles de TD surchargées et l’obligation faite aux étudiante-s et aux enseignant-e-s de parcourir les campus dans tous les sens pour « optimiser l'occupation des salles » ;
- menace pesant sur les formations elles-mêmes, qui doivent maintenant être "soutenables", c'est-à-dire "rentrer dans le budget" ou périr !
  Face aux restrictions budgétaires et à la compression des effectifs du personnel, la limitation du nombre d’étudiante-s par la sélection semblerait désormais la seule solution possible pour arrêter la dégradation des conditions de travail du personnel et d'étude... des étudiant-e-s qui auraient été choisis. À la sélection sociale frappant notamment les étudiant-e-s issu-e-s des classes populaires s’ajouterait dorénavant la sélection universitaire !
  Dans cette fuite en avant vers un service public de l’enseignement supérieur et de la recherche inégalitaire, le gouvernement actuel, dans la droite ligne de la ministre Valérie Pécresse avec la modulation des services, s’emploie à discipliner les contestataires et à attiser la concurrence entre enseignant-e-s chercheur-e-s par l’introduction du suivi de carrière, véritable dispositif d’évaluation-sanction, déjà imposé malheureusement au personnel BIATSS depuis plusieurs années.
  Ces orientations nationales et locales sont inacceptables !

lundi 13 mars 2017

Comité technique académique : ordre du jour du 27 mars 2017

Voici l'ordre du jour du CTA :

1) Approbation des procès-verbaux du CTA du 16 janvier 2017 et du 23 janvier 2017 (pour approbation) ;

2) Présentation de rentrée 2017 dans le second degré (pour consultation) :
· Créations et suppressions de postes d’enseignement en lycées, LP et EREA ;
· Postes spécifiques gérés dans le cadre du mouvement intra-académique (SPEA) ;
· Moyens d’éducation, de direction, de directeurs délégués aux formations professionnelles et technologiques (DDFPT) et de conseillers d'orientation psychologues ;
· Moyens administratifs et médico-sociaux (infirmiers et assistants sociaux).

3) Modalités de recrutement et de rémunération des contractuels Education Nationale (CTEN) (pour consultation) ;

4) Le régime indemnitaire des fondés de pouvoir (pour consultation) ;

5) Régime indemnitaire des différents grades ADJENES (suite à la fusion de la PPCR) (pour consultation) ;

6) Carte-cible de la requalification de la filière administrative (pour consultation) ;

7) Questions diverses (à communiquer au plus tard 48 heures ouvrées à l’avance).

jeudi 9 mars 2017

Mouvement intra académique 2017

Dates de procédure :

consultation des postes vacants et saisie des vœux : du 30 mars au 19 avril 2017
édition des confirmations par les agents : du 20 avril au 24 avril 2017
retour des confirmations d'inscription au rectorat : jusqu'au 27 avril

Télécharger la circulaire académique mouvement intra académique 2017

Télécharger M2b dossier de mutation sur PPr 2017

Télécharger M8 CV 2017

Pour la première fois, les ATRF pourront participer au mouvement intra via amia. Alors que d'autres académies mettent en place des barèmes de classement des ATRF, l'académie de Caen s'enferre dans des recrutements au profil, hors barème. Le SNASUB-FSU réclame depuis plusieurs années la mise en place d'un tel barème de mutation des ATRF, comme cela existe pour la filière administrative.