SNASUB - FSU
48, rue du val noble
61000 Alençon
nous écrire :

Permanence quotidienne :
13h30 / 17h30

tel : 02.33.27.56.09
ou 06.11.64.15.57

Actualités

mardi 23 octobre 2018

Grève le 12 novembre !


COMMUNIQUE DE PRESSE

C’est avec consternation et incompréhension que les organisations syndicales FSU, UNSA-Education, SGEN-CFDT ont découvert les annonces budgétaires pour l’année 2019 enterrant de fait la priorité à l’Éducation nationale.

Avec 2 650 postes d’enseignant-es et 400 de personnels administratifs supprimés, c’est une nouvelle dégradation des conditions d’études des élèves et de travail des personnels qui est programmée.

Cela n’est pas compatible avec l’ambition d’un enseignement de qualité et d’une plus grande égalité de réussite, ni d’une bonne administration du système éducatif. Les organisations FSU, UNSA-Education, SGEN-CFDT dénoncent ces suppressions d’emplois dans un contexte d’augmentation démographique. La « priorité au primaire » ne peut pas se faire par un redéploiement de moyens.

Elles demandent au gouvernement de renoncer à ce projet.

Les organisations FSU, UNSA-Education, SGEN-CFDT appellent les personnels de l’Éducation nationale à une journée de grève le 12 novembre prochain.

Elles appellent toutes les organisations syndicales de l’Éducation nationale à rejoindre cette action.

Les Lilas, 25 septembre 2018.

rassemblement solidarité GIP-FCIP

Rassemblement des personnels GIP-FCIP et GRETA

jeudi 18 octobre 2018

AGRESSION D’UN REPRÉSENTANT SYNDICAL LORS D’UNE INSTANCE AU RECTORAT

Le secrétaire du CHSCT académique de Caen a été lynché avec préméditation en séance par le DRH et les droits des représentants des personnels n’ont pas été appliqués. Les représentants du CHSCT ont assisté au lynchage du secrétaire du CHSCTA lors de la lecture d’un propos liminaire par le président de cette séance, DRH de l’académie. Le secrétaire a été qualifié d’avoir de l’influence sur quelques membres du comité, de décrédibiliser l’instance, de faire pression sur les agents, de prendre l’instance pour un jeu, d’instrumentaliser l’usage des registres RSST, de manquer d’investissement, d’être provocateur, de formuler des préconisations très simplistes et inutiles, de représenter la FSU en tous lieux … Les représentants du personnel FSU et Sud Education condamnent ces propos.

Face à cette attaque frontale, les représentants des personnels ont procédé à un vote de confiance envers le secrétaire, qui l’a obtenu.

Par la suite, malgré l’insistance des représentants des personnels, le président a refusé d’appliquer le règlement intérieur de l’instance.

Face à ces attaques et l’obstruction de l’application du droit, les 5 représentants FSU et Sud Education, déplorant ne pas pouvoir travailler à l’amélioration des conditions de travail des personnels, ont quitté la séance, laquelle s’est poursuivie avec la seule présence de 2 membres Sgen-CFDT et Unsa-Education.

Les représentants des personnels FSU et Sud Edcucation au CHSCTA de Caen.

mercredi 17 octobre 2018

COMPTE RENDU DE LA REUNION DU 16 OCTOBRE 2018 A HONFLEUR

Représentaient l’administration : Denis Rolland (Recteur), Bertrand Collin (DRH, SGA Caen), Mostafa Fliou (SG Rouen), Laurent Le Mercier (DASEN Eure), Jérôme Feillel (SGA Caen), François Foselle (SGA Rouen), Steven Tanguy (SGA Rouen), Françoise Moncada (DASEN Orne)…

Au titre des syndicats : FSU, FO, SGEN-CFDT, FEP-CFDT, UNSA, CGT, SNCL, SPECL, SNALC

Introduction Recteur
Le recteur rappelle les 3 projets : Educatif, Territorial, Organisation des services qui doivent permettre de créer une académie Normande. Il précise que les 3 étapes ne sont pas successives (ce qui nous avait été pourtant annoncé le 11 septembre dernier !) mais peuvent être dans le même tempo.

Processus de consultation sur le projet éducatif qui se clôt en décembre et aboutira à une réflexion lors d’Assises de l’éducation le 25 janvier 2019. Ces assises ne seront pas ouvertes à tous les personnels mais les syndicats seront notamment invités. Définition en attente des collègues qui seront invités, il y aura deux amphis réservés (500 places et 300 places) et 8 salles.

Consultation des personnels des services académiques a débuté avec 6 questions auxquelles s’ajoute une 7è pour les personnels dans les bassins d’éducation. Pas d’information sur la restitution de cette consultation. Projet d’organisation des services = 1er semestre 2019 avec un étalement dans la mise en œuvre jusqu’en 2022.

Sur les divisions DEC et DPE
DEC
• 1 directeur unique
• Formellement nommé à Rouen
• Pas de fusion des organigrammes
• Doit travailler à un service bi-site

DPE
• 2 chefs de division
• Travail de concertation pour un rapprochement

Les périmètres ne seront pas modifiés avant 2022.

Paies de décembre - prime de noël – revalorisation des indemnités mensuelles

Trois questions se posent et rendent l’uniformisation des politiques indemnitaires complexes :
- les montants des primes de noël ne sont pas encore arrêtés pour Caen et Rouen. Garantie d’au moins l’identique de l’an passé. La circulaire académique sur la prime de noël paraitra à la rentrée de Toussaint.
- Réexamen triennal de l’IFSE comme prévu en 2016 pour 2019 (engagement ministériel)
- uniformisation globale entre Caen et Rouen.

A propos de la dissolution du GIP-FCIP
Les problèmes sont les suivants :
• Engagement financier DIRECCTE Basse-Normandie
o 800 000 € d’engagement non honorés par la DIRECCTE alors que les actions ont été faites.
o GIP-FCIP en difficulté faisant suite au gel des engagements de la DIRECCTE sur ordre de Bercy.
o Pas de convention signée pour les 800 000€ mais une lettre d’engagement.
o Engagements irréguliers (environ 40)
o Utilisation de financement européen innapropriées
o Très gros volet de financement Erasmus+

• Attache du contrôleur des finances
o Faire reprendre les actions par le GIP-FCIP de Rouen
o Salaires garantis jusqu’au 31 décembre
 Pas au-delà
 Licenciement
 Possibilités mais pas d’engagement de reprise des 18 personnels licenciés

• Postes au GIP-FCIP de Rouen
o Publication décalée
o Permettre le rapprochement des besoins du GIP-FCIP Rouen et des personnels de Caen disponibles

• Apurer les comptes
o Pas de reprise des passifs de Caen

Réponse Recteur : il s’agit d’une absorption pas d’une fusion.
• Attente de réponse de financements Préfecture ou DIRECCTE
• Pas de mobilité géographique en cas de reprise par le GIP-FCIP de Rouen

Circonscriptions IEN
• Structures à réfléchir
• Circo 1er degré à l’échelle des EPCI

Demande sur les conseillers techniques du Recteur
• Unicité au niveau académie Normande (2 CT, mais un seul interlocuteur)
• Evolution au 1er janvier 2019

Recrutement des CT sur postes vacants
• Ne pas s’interdire d’étendre du champ d’intervention

CT santé social
• Pas encore de publication
• En cours de réflexion

Le recteur s’interroge sur la pertinence de recruter sur une fonction dont le support disparaitra avec la fusion.

Service de médecine de prévention interministériel
On apprend qu’une expérimentation d’un nouveau service sera mise en œuvre dans l’Orne et le Calvados pour 300-500 personnes de l’éducation nationale. A la fois, il s’agit d’une mesure positive pour les personnels qui doivent passer par la médecine de prévention. En même temps, il s’agit d’une externalisation des missions du service académique.

mardi 16 octobre 2018

Déclaration de la FSU devant le recteur - Honfleur, 16 octobre 2018

M. le recteur,

Nous nous voyons régulièrement afin de faire le point sur le processus de fusion. La FSU est favorable au dialogue social dans la plus grande transparence.

Quatre décisions négatives. Or, il nous faut constater que certaines dispositions ayant un caractère de réorganisation sont en cours bien qu’il était annoncé qu’aucune mesure n’aurait lieu avant le 1er janvier 2020. Nous constatons :

- l’installation au 1er octobre 2018 d’un chef de division de la DEC à Caen qui devient aussi chef de DEC à Rouen ; le poste vacant de la DPE est désormais occupé par l’ex-chef de division de la DEC de Rouen.

- la dissolution du GIP-FCIP de Caen annoncé pour le 31 décembre 2018.

- Des postes vacants d’encadrement au rectorat de Caen. Par ailleurs, un certain nombre de postes de conseillers techniques sont vacants dans l’académie de Caen (médecin, assistante sociale, infirmière…). Allez-vous procéder à une publication de chaque poste vacant ?

- Fin d’une aide sociale pour les précaires dans l’académie de Caen. D’un autre côté, vous annoncez une augmentation des indemnités pour les personnels non enseignants et, au 1er septembre 2018, vous supprimez l’aide sociale à la mobilité à Caen pour les plus précaires et sans les informer. En 2017, cela a concerné 257 personnes avec une moyenne de 425€/an et par personne.

Une consultation des personnels des services académiques est lancée où vous demandez aux collègues de se prononcer sur les changements d’organisations. Pour autant, vous aurez une feuille de route définissant dans les grandes lignes ce que devront être les services, charge au recteur « d’affiner », selon le terme utilisé par la secrétaire générale du ministère au Comité technique ministériel du 4 octobre dernier. C’est pourquoi l’académie de Normandie ne peut être « d’abord le fruit d’une dynamique collective » mais avant tout une décision prise en haut lieu.

En ce qui concerne plus précisément le devenir des personnels du GIP-FCIP de Caen, nous vous demandons des explications. Le calendrier imposé à l’automne pour annoncer le licenciement de tous les agents non titulaires au 31 décembre 2018 a provoqué une colère légitime des collègues. Vous avez reçu très récemment un long courrier de la FSU et de ses syndicats concernés (SNES et SNASUB). Nous attendons des réponses sur le respect de la procédure de licenciement, sur les compétences du GIP-FCIP de Rouen dans l’académie de Caen alors qu’il n’a aucune relation avec les Greta de cette académie ; nous demandons une date de réunion pour le CCAFCA pour discuter du réseau de la formation continue des adultes.

La FSU organise, avec d’autres, un rassemblement le 6 novembre devant le rectorat de Caen contre les licenciements, pour le renouvellement des CDD, contre les suppressions d’emplois prévus au budget 2019 et pour le maintien des académies.

vendredi 12 octobre 2018

Vous allez aimer la fusion des académies : mobilisation contre la suppression des emplois du GIP-FCIP !



Le personnel du GIP-FCIP réuni par le SNES et le SNASUB-FSU le 9 octobre s'est accordé sur la date du 6 novembre pour un rassemblement devant le rectorat. Le personnel du rectorat réuni par le SNASUB-FSU le 11 octobre, après avoir applaudi une collègue du GIP-FCIP en voie de licenciement pour son témoignage vibrant, a pris acte de cette date de rassemblement.

vendredi 5 octobre 2018

Réunion d'Information rectorat.DSDEN 14 : 11 octobre 2018 -10h30

Réunion d'Information GIP-FCIP

mardi 2 octobre 2018

Mobilisation 9 octobre 2018

La FSU appelle à faire du 9 octobre une journée de mobilisation pour défendre la Fonction publique et les services publics (missions, emplois, salaires, conditions de travail…) et appelle les agent-es à participer selon diverses modalités pour le réussir : grèves, rassemblements, manifestations, assemblées générales,…

La FSU dépose un préavis de grève.

La FSU a proposé d’ores et déjà aux fédérations de l’Éducation, la construction d’une mobilisation rapide. Celle-ci aura lieu le 12 novembre prochain.

La construction d’une action Fonction publique dans un cadre unitaire large dès le début de l’année 2019.

L’objectif est de rassembler dans l’action les personnels pour dénoncer les choix du gouvernement de remise en cause du modèle social, d’attaques contre la Fonction publique et de porter des revendications claires: budgets, créations d’emplois, lutte contre la précarité, missions et conditions de travail….

Une campagne pour défendre et améliorer les conditions de travail des agent-es après celles menées sur les salaires et l’emploi. Elle appelle à signer massivement la pétition pour le maintien des CAP et CHSCT, une remise de la pétition « Pas touche aux CAP/CHSCT » le 3 octobre.

Une campagne pour informer les personnels sur la réalité des projets de réforme des retraites et pour obtenir des mesures revenant sur les reculs et inégalités produits par les précédentes réformes et garantir à toutes et tous des retraites et pension décentes. La FSU rencontrera l’ensemble des organisations syndicales.

LIEUX ET HORAIRES DES MANIFESTATIONS

- Caen : rassemblement et manifestation en direction de la Préfecture, Place de la gare à 10 h 30. Les retraité-e-s se rassembleront Place du Théâtre à 10 h 30 pour converger avec le cortège des salarié-e-s en activité à la Préfecture de Caen.

- Lisieux : un rassemblement est appelé à 10 h 30, Place François Mitterrand.

- Cherbourg : à 10h30 place de la mairie

- Coutances : à 14h30 place de la mairie

- Alençon : à 11h30 devant le Conseil départemental

POUR :

➜ L'arrêt du processus de fusion des académies
➜ Le maintien des 400 emplois administratifs dont la suppression est programmée au budget 2019
➜ Le dégel de la valeur du point d’indice et des augmentations générales des salaires
➜ Les créations d’emplois dans les nombreux services qui en ont besoin
➜ La résorption de la précarité et un plan massif de titularisation
➜ L’arrêt des réformes régressives engagées contre les intérêts des usager·e·s et des personnels

Vidéo FSU

FSU Conditions de travail from boomerang-productions on Vimeo.

mardi 25 septembre 2018

Éducation nationale : grève le 12 novembre !

C’est avec consternation et incompréhension que les organisations syndicales FSU, UNSA-Education, SGEN-CFDT ont découvert les annonces budgétaires pour l’année 2019 enterrant de fait la priorité à l’Éducation nationale.

Avec 2 650 postes d’enseignant-es et 400 de personnels administratifs supprimés, c’est une nouvelle dégradation des conditions d’études des élèves et de travail des personnels qui est programmée.

Cela n’est pas compatible avec l’ambition d’un enseignement de qualité et d’une plus grande égalité de réussite, ni d’une bonne administration du système éducatif. Les organisations FSU, UNSA-Education, SGEN-CFDT dénoncent ces suppressions d’emplois dans un contexte d’augmentation démographique. La « priorité au primaire » ne peut pas se faire par un redéploiement de moyens.



Elles demandent au gouvernement de renoncer à ce projet.

Les organisations FSU, UNSA-Education, SGEN-CFDT appellent les personnels de l’Éducation nationale à une journée de grève le 12 novembre prochain.

Elles appellent toutes les organisations syndicales de l’Éducation nationale à rejoindre cette action.

Les Lilas, 25 septembre 2018.

mercredi 19 septembre 2018

400 suppressions d'emplois en 2019

stage 6 novembre : mon métier, ma hiérarchie, mes collègues et moi… Déconstruire le management pour reprendre la main

Fruit de la contre-révolution néolibérale venue de Grande-Bretagne, le New Management Public (NMP) impose aux services publics des méthodes de travail issues du secteur privé. Le rapport du Comité Action publique 2022 propose de systématiser ce genre de management qui devrait devenir l’unique norme. Mise en concurrence des salarié-es, autonomie et pouvoir accru laissés aux manageurs, injonctions paradoxales, évaluation permanente et pilotage par les résultats : voilà les maux auxquels nous sommes confronté-es depuis une quinzaine d’années.

Il dégrade nos conditions de travail et crée de la souffrance au travail. L’objectif de ce stage est de mieux comprendre les mécanismes globaux du NMP et ses différentes déclinaisons pour construire des réponses à son développement passant par l’action syndicale, le paritarisme, les CHS, l’action juridique…

Retrouvons-nous pour nous informer et partager nos expériences
mardi 6 novembre de 9h à 17h

au lycée Porte Océane, 44 rue Émile Zola au Havre

Comment s’inscrire ?

En prévenant la FSU (normandie@fsu.fr) avant le 6 octobre 2018 en précisant si vous mangerez avec nous ou pas le midi. Cette inscription auprès de nous est nécessaire pour l’organisation de cette journée. Merci !

En adressant une demande de congé pour formation syndicale à votre supérieur-e hiérarchique, selon les modèles ci-dessous, au moins un mois avant la date du stage, au plus tard, le 6 octobre :

Lettre de demande d'autorisation de stage à adresser à son supérieur hiérarchique

Retraites : analyse de la situation

Un 4 pages FSU sur les retraites traite plus spécifiquement de la question du devenir possible des droits (familiaux, conjugaux, prise en compte des années de chômage, etc) dans le cadre d’un nouveau système. Il est en ligne ICI

C’est la suite du 1° qui est toujours LA